Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13 juin 1995. Quelle mouche a piqué Jacques Chirac ? A peine un mois après son élection il annonce, lors de sa première conférence de presse présidentielle, que la France va reprendre ses essais nucléaires dans le Pacifique !

Une façon de marquer la rupture avec François Mitterrand qui avait décidé l'arrêt des essais en 1992 ?


"Malheureusement, nous les avons arrêtés un peu trop tôt, en avril 1992, c’est-à-dire avant que la série qui devait nous permettre d’achever, ne soit terminée". Il a consulté tous les experts civils et militaires, compétents et responsables, ajoute-t-il, "pour qu’ils me donnent leur sentiment sur les conséquences de cet arrêt, la possibilité de maintenir le moratoire ou au contraire la nécessité de terminer les essais interrompus... Je peux vous dire qu’ils ont été unanimes".

Ce sont huit essais qui sont ainsi programmés dans l'année qui suit.

A Tahiti, dans le Pacifique et dans le monde, c'est la stupéfaction. Ainsi, encore une fois, un président français allait illustrer la "grandeur" de la France par sa capacité à tuer des millions de gens !

Rapidement un collectif d'associations sous le nom de "Stop Essais" allait s'organiser en France pour s'opposer à cette nouvelle folie. Et encore une fois, c'est en Bretagne à l'Ile Longue qu'il allait organiser la plus forte de ses mobilisations.

 

 

15 000 à l'Ile-Longue.

 

 

 

Au bout de 6 tirs les essais se sont arrêtés mais ceux-ci ont réveillé de vieilles douleurs. Les irradiés civils et militaires se souviennent.

A suivre.

__________________________________________________________________

Voir les articles précédents :

La Bretagne au cœur de la cible nucléaire.

Au cœur de la cible nucléaire.(1). Une caisse au grenier.

Au cœur de la cible nucléaire.(2). De Plogoff à l’île Longue.

Au cœur de la cible nucléaire(4). La presqu’île entre en résistance.

Tag(s) : #Au cœur de la cible nucléaire

Partager cet article

Repost 0