Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un programme vraiment écologiste celui de Benoît Hamon ?

Interrogé sur l’avenir de la force de frappe par Jean-Jacques Bourdin sur BFM/TV il répond ” Cet outil doit être absolument préservé. Il doit même être modernisé parce que, à mes yeux, cet outil de défense doit être l’axe autour duquel doit être organisée la défense du continent européen“.

 

Hamon et le nucléaire militaire.

 

pour écouter (à partir de 10'20) : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/benoit-hamon-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-907359.html

 

Comme ses prédécesseurs, s’il est élu président de la république, réservera-t-il sa première visite à l’Ile Longue où il se fera photographier à bord d’un sous-marin nucléaire ?

 

 

 

 

Sur le même sujet voir sur son blog les interrogations de Paul Quilès :

Outre que ces réponses sont parfois contradictoires, elles témoignent d’une volonté de poursuivre la politique de défense actuelle, qui repose sur un système de dissuasion nucléaire datant du XXème siècle, lourd, dangereux, coûteux et loin d’être crédible.

Manifestement, il reste un gros point noir au programme de Benoît Hamon !

__________________________________________________________________

Une question : quelle est la première menace pour la planète dans le siècle à venir ? Le réchauffement climatique ? La pollution des sols, de l’eau et de l’air ? Une guerre nucléaire ?

__________________________________________________________________

 

Pour en savoir plus sur le programme militaire de Benoît Hamon.

 

 

"Je renforcerai les moyens de l’appareil militaire français qui continuera à être l’un des plus perfectionnés au monde à condition d’être entretenu. Plus que jamais, il nous faut pérenniser notre dissuasion nucléaire afin de garantir notre souveraineté, notre autonomie de décision et notre liberté d’action. Nous devons également investir dans l’entraînement de nos forces armées, garantir un groupe aéronaval à la France et assurer la protection de notre Zone Economique Exclusive en modernisant notre flotte.

Je présenterai à l’automne 2017 un projet de loi d’orientation et de programmation pour la sécurité et la défense qui fixera des orientations claires pour l’ensemble du quinquennat. Il prévoira notamment qu’au terme du mandat, 3% du PIB seront consacrés aux dépenses de défense et de sécurité intérieure et donc à la protection des Français."

Comment peut-on qualifier un tel programme de programme "pour un progrès social et écologique" ?

Comment rendre crédible l’ensemble de son programme quand on imagine les sommes qu’il envisage d’investir dans le domaine militaire ?

__________________________________________________________________

Noter que Benoît Hamon n’a pas attendu d’être élu. Il aura été le premier candidat à la présidentielle à faire le traditionnel pèlerinage à l’Ile Longue !

Et pour que cela soit bien clair, il l’a fait savoir dans un communiqué :

https://www.benoithamon2017.fr/2016/12/28/communique-de-presse-de-benoit-hamon/

Il ne manque que la photo.


Lu dans le Télégramme du 6 mars 2017 : Patricia Adam intègre l’équipe de campagne de Benoît Hamon comme "conseillère sur les questions de dissuasion nucléaire".

Le 14 décembre 2016 elle présidait la présentation du "rapport d’information sur les enjeux industriels et technologiques du renouvellement des deux composantes de la dissuasion nucléaire"

Tout un programme dont chaque page mérite d’être analysée. Jamais la doctrine n’avait été aussi bien exprimée.

Extraits :

Renouveler les moyens de la dissuasion, c’est d’abord assurer la place de la France sur la scène internationale. La dissuasion nucléaire est un outil politique avant d’être un outil militaire.

Renouveler les moyens de la dissuasion, c’est contribuer à la compétitivité française. La dissuasion impose la maîtrise de technologies de pointe et la constitution d’une industrie d’excellence, créatrice d’emplois et dont les applications rejaillissent dans le domaine civil.

Le rôle structurant de la dissuasion française pour la constitution d’industries de pointe est connu de tous. Ce constat s’applique bien évidemment au passé, car toute la construction navale et une bonne partie de l’industrie aéronautique et spatiale tirent de la dissuasion leur excellence. Il s’applique également du présent et de l’avenir. La dissuasion nucléaire a imposé aux acteurs industriels d’être toujours plus performants, et ainsi de maîtriser des technologies complexes. Les industriels du secteur naval le répètent souvent : un SNLE nécessite plus de douze millions d’heures de travail et un million de pièces. Il abrite une centrale nucléaire, un centre spatial, une petite ville capable de vivre en autarcie complète pendant dix semaines, le tout de manière discrète et dans un cylindre de 150 mètres de long et quatorze mètres de diamètre.

Pour que les choses soient bien claires sur son rôle auprès de Benoît Hamon, Patricia Adam adressait un communiqué au journal le Télégramme le 8 mars 2017.

__________________________________________________________________________
 

Pour aller plus loin on peut lire aussi :

 

Tag(s) : #actualités.

Partager cet article

Repost 0