Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd’hui, dans "Affaires Sensibles", l'histoire d'une catastrophe nucléaire qui se répète. À Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher, en 1969 puis en 1980, sont survenus deux accidents, les plus graves qu’ait connus la France. Invité Bernard Laponche, physicien nucléaire.

https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-04-mars-2020

Fukushima, Tchernobyl, Three Mile Island : les catastrophes nucléaires ont des sonorités étrangères. Leurs ombres planent sur la question du nucléaire français, mais ces accidents ont toujours eu lieu loin de la France, au-delà de l’Europe occidentale et même sur d’autres continents. 

Mais saviez-vous que deux des plus graves accidents nucléaires au monde avaient-eu lieu à 15 kms du château de Chambord ? 

Cette fois-ci, la centrale a un nom bien moins exotique : Saint-Laurent-des-Eaux. C’est là, dans le Loir-et-Cher, qu’en 1969 puis qu’en 1980sont survenus les deux accidents nucléaires les plus graves qu’ait connus la France. Ils figurent parmi les 12 événements nucléaires civils considérés comme des accidents, aux côtés de Tchernobyl et de Fukushima. 

Pourtant, ils sont largement inconnus du grand public. Et pour cause : les deux fois, les seules informations qu’a obtenues la presse provenaient d’EDF et de ses communiqués parcellaires et trompeurs.

Il a fallu attendre les années 2010, 40 ans et 30 ans après les accidents, pour mettre au jour la vérité : celle du traitement complètement illégal d’incidents hors de tout contrôle. Car oui, les accidents nucléaires arrivent aussi près de chez vous. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :